Jean-Michel Planche

La situation aux Etats-Unis et à NYC en particulier …

Quand nous avons expliqué que nous étions *forcément* touchés par la crise actuelle, liée au “covid”, nous ne pensions pas que cela ferait polémique.
Quand nous avons expliqué et ré-expliqué que, dès le mois de mars 2020, de nombreux clients (cote Ouest en Californie), nous ont dit qu’ils renvoyaient tous leurs collaborateurs chez eux et qu’ils ne reviendraient pas avant, au moins, le mois de Septembre 2020, nous n’imaginions pas que certains penseraient que cela n’ait aucune conséquence. Et quand ce retour “à la normale” tarde et est reporté de mois en mois … 2020 a été difficile Pas seulement par ses peurs et ses confinements prolongés, mais par leurs conséquences.
Quand on nous a dit que nous exagérions le contexte, social, économique et politique, nous ne pensions pas qu’il fallait développer plus avant. Si chaque année d’élection présidentielle est toujours une zone d’incertitude et de période où de grands groupes retardent des investissements, cette année 2020 aux Etats-Unis a été d’autant plus particulière. L’incertitude ou plutôt l’entropie d’un “bordel ambiant” (sic Moreno) a pesé sur le résultat économique de nombreuses sociétés.

Continue reading…

Je n’avais rien … mais je vais déjà mieux

Aujourd’hui, j’ai pu obtenir un rendez-vous pour que l’on nous administre le fameux vaccin …

La Fear Planet a gagné. Le système a gagné … si tu ne le fais pas pour toi même …

Je le fais plus par solidarité et je ne m’étendrais pas sur ce sujet, que par crainte pour moi … et là non plus, je ne m’étendrais pas. Je dis juste merci “au système” de rendre cela possible. Je parle du système Américain, bien sûr. En plus, le même système risque de nous rendre la démarche obligatoire, pour voyager et pour toute démarche, comme celle que nous préparons. J’y reviendrais, bien sûr.
Ca sera du Pfiser. Il reste énormement de questions sans réponse. Mais déjà, rien que de savoir que nous allons bénéficier de cette potion magique, je vais déjà beaucoup mieux. C’est fou non ?

Continue reading…

Happy 21st birthday Witbe

Et oui, 21 ans … c’était hier, le 17 mars et c’était il y a 21 ans. Le 17 Mars 2000, Witbe SA France, le mothership du groupe, était enregistré officiellement. Nous étions tous très excités et heureux, tellement nous voulions révolutionner la manière d’appréhender la qualité des services numériques et aider ceux qui allaient devenir des acteurs de premier plan.

21 ans après, c’est maintenant quasiment chose faite, sauf que rien n’a fonctionné comme prévu.
Au départ, le premier business plan prévoyait de travailler surtout dans le web, avec de multitudes de startoupes. Le plan de croissances était formidables: 100, 1.000, 10.000, à l’image de tout ce que nous faisions en 2000 … Des produits qui se vendaient tout seul parce que tout le monde en comprenait la nécessaire utilité et les bénéfices. La plupart des investisseurs de premier plan (nous étions en Mars 2000), voulaient investir des fortunes, sur cette idée et la qualité de l’équipe que nous réunissions …

Continue reading…

Nous sommes des Shadoks, c’est maintenant clair

Les Shadoks ont marqué mon enfance. Le petit épisode du soir, c’était presque religieux. Un rendez-vous quotidien à ne pas rater. Les devises Shadoks ont marqué mon « développement ».

Je l’ai aimé sans le connaître, le Papa des Shadoks : Jacques Rouxel et puis un jour, j’ai réalisé mon rêve : travailler avec lui. Je ne l’ai pas rencontré « IRL », mais il nous a fait des dessins « dédicacés » et nous avons fait un stand lors d’un salon (Interop 1998 je crois) dédié aux Shadoks, mes héros. Ces bêtes ridicules qui incarnent tant de nos défauts. Une première mondiale 😉

Aujourd’hui, par un curieux hasard, je retombe sur cet épisode :
« Les Shadoks et la mystérieuse maladie ». C’était il y a 50 ans … Cela résonne curieusement aujourd’hui non ?

Continue reading…

Tout n’est pas mauvais …

Nous avons publié notre chiffre d’affaire hier soir, « après bourse », selon les habitudes. C’est un exercice d’autant plus sensible quand on est coté, que l’on se sait « scruté », attendu, espéré.
Cela crée des attentes et nous n’aimons pas les décevoir, bien sûr. Mais d’un autre côté, cette pression particulière, cette « crainte » de ne pas aller au delà de ce que l’on espère de vous est une course sans fin qui peut pousser à la schizophrénie en ne dirigeant plus sa société « normalement ». Cela peut pousser à faire des choix contraires à l’intérêt de l’Entreprise et nous avons pu, une fois encore, ne pas tomber dans ce piège. Je dis schizophrénie pas par hasard car être côté est un exercice particulier où il faut parvenir à accorder aussi bien le temps court (et la publication au trimestre en est un exemple) et le temps long de l’Entreprise, de l’humain, de la construction durable.
Alors *Oui*, nous sommes, nous aussi, particulièrement déçus.

Continue reading…

2021, mes vœux d’espérance …

2020, une année d’espoirs. Quand arrêterons nous avec cela ?
L’espoir de ne pas être confinés, l’espoir d’une boite de nuit, l’espoir de « grandes messes », l’espoir d’un vaccin, l’espoir de « demain cela ira mieux », l’espoir d’un sauveur miraculeux …
Ca suffit l’espoir !

Je n’aime pas l’espoir. Mais comment le dire simplement, surtout quand mon interlocuteur ne semble vivre que pour aller mieux demain ? Vivre ou sur-vivre ? D’ailleurs, c’est ce que j’ai lu récemment dans un touitte … objectif survivre …. aye aye aye ….

« L’espérance, c’est quand nous sommes libérés de l’espoir » m’a appris un monsieur que j’aimais beaucoup et qui a « inauguré » une série de disparition causée par « la maladie du siècle » parmi mes proches.

Et comme toujours, quand je me posais ce genre de question, la réponse est déjà écrite, pensée quelque part, il suffit d’ouvrir les yeux.
C’est sont les vœux d’Arnaud Riou qui m’apportent la réponse et que je me permets de vous cc: ici.
Rien de plus à ajouter. Juste le silence … la joie … le plaisir de respirer, de se sentir Vivre … une fleur, un arbre, un regard, un sourire, une compagnie, fut-elle fugace, à 0, 2, 4 pattes …

Continue reading…

La dépendance en fin de vie …

Très bon article que je vous engage à lire chez « Marie-Claire ».
Ehpad-dependance-autonomie-personnes-agees-vieillesse

Là encore, pas question d’avoir une position « binaire ».
Et pourquoi pas devenir bénévole ? C’est déjà un premier pas. Étant résident Américains, avec mon niveau d’anglais limité, je me vois mal le faire ici. Et je suis trop peu présent en France pour essayer l’expérience. Mais j’aimerais bien. Bien que je connaisse, un peu, la difficulté de « l’exercice ».

Repenser ces établissements et aider à leur transformation est aussi une autre piste. Par exemple généraliser le croisement et la rencontrée d’enfants et de personnes âgées. On sait que cela fonctionne et le bien que cela peut faire.
Permettre et améliorer l’accueil des animaux des pensionnaires est indispensable. Vendre sa maison, assister à sa propre « déchéance » et en plus abandonner son compagnon me semble une douleur que l’on doit essayer d’amoindrir. Et même, comme j’en ai entendu parler, faire entrer des animaux régulièrement dans ces établissements. Un échange différent est alors possible et sort les personnes âgées de leur « enfermement ». Il y a même eu des expériences en prison.

Comment pourrait-on généraliser tout cela et tenter d’autres approches ?

Si j’avais les moyens, (temps / énergie / finances), c’est un projet global dans lequel j’investirais . Jusqu’à des EPHAD de nouvelle génération, même. Très différents de ce qui existe aujourd’hui.

Continue reading…

Religion / Laïque, conciliable sans violence ni haine ?

Intéressant échange qui illustre ce que je dis sur la bipolarité de la société:
Valeurs-religieuses-valeur-lhomme-letonnant-echange-Macron-Sissi

Si je suis assez bien la ligne de notre Président, je comprends celle du Président Égyptien, à la tête d’un pays complexe, comme le Maroc par exemple, où l’hyper religieux côtoie le modéré et le « raisonnable ». N’essaye t’il pas « d’élever le débat » vers un commun supérieur à des intérêts « terrestres » trop particuliers ? Est-ce que cela ne vaudrait pas une position plus « douce » de la France, au travers de son Président, en reconnaissant que d’autres aient pu être choqués et non pas en s’excusant mais en expliquant qu’il était peut-être normal de les choquer pour leur faire comprendre ou pour le moins entendre un propos différent ? Même s’il est bon et salutaire d’affirmer qu’une caricature ne fait pas la position de la France.

Ici encore, le piège se referme. Il faut nous positionner, dans un camp ou dans un autre. La loi des hommes faite par les hommes peut effectivement faire question. On l’a vu dans l’histoire, cela conduit à une morale variable en fonction des époques. Un exemple: la colonisation ou la pédophilie, admise ou « de bon ton » dans certains milieu, il y a de nombreuses années, et fort heureusement combattues et rendue abjecte maintenant. Mais quel est l’apport des hommes sur les religions aujourd’hui ? N’est-ce pas aussi des hommes qui ont écrit, transcrit, retranscrit des choses, plus ou moins inspirées pour d’autres hommes ?

Continue reading…