Blog

Légitime défense ou bavure ?

En ce moment, ce qui occupe les médias, plus par un comportement déplacé de l’éternel candidat Mélenchon, c’est l’affaire des policiers qui ont ouvert le feu sur une voiture, tuant la passagère et blessant sérieusement le conducteur. Certains ont même dit : la peine de mort pour (juste) un refus d’obtempérer : la honte !
Je crois qu’il a été dit tout et surtout n’importe quoi, comme d’habitude, où l’on nous présente un vrai sujet, un évènement tragique et une possibilité d’améliorer les choses. Mais non, on se contente de s’exciter sur l’écume des jours. Et les médias d’inviter tous ce qui compte comme “politique”, comme s’ils étaient spécialistes du sujet et avaient forcement un avis (ça oui) et des pistes d’améliorations. Je les ai écouté et je n’en ai entendu aucune. Juste du bruit et comme d’habitude le jeu qui se résume à pour ou contre Mélenchon. Mais Mélenchon on s’en fou ! Ce n’est pas le sujet !

Continue reading…

Clinique de la Vernède, Korian, Ehpad, SSR and co

Et après, ils vont dire qu’ils ne savaient pas … que tout est normal. J’ai eu une expérience plus que sinistre avec cette “clinique”. Pas le besoin de m’épancher plus, sauf si d’aventure le groupe Korian entendait porter plainte contre moi. Ca serait amusant. Je voulais juste illustrer leur possible: “je ne savais pas”. Quand tu as ce niveau de “recommandation Google”, c’est peut-être qu’il y a un vrai problème pour un établissement de santé.

Continue reading…

Bac Nord … la Haine !

Un drapeau flottant à l’envers est un très mauvais signe. Cela peut être une erreur et c’est impardonnable. Mais sinon, cela veut dire que cela va très mal et que ceux en dessous de s’en sortiront pas tout seul et ont besoin d’aide. C’est un signe de détresse, parfois de rébellion ou de contestation.

Je crois qu’il est temps, comme à la fin de l’excellent “Dans la Vallée d’Elah”, de hisser nos couleurs à l’envers. Nous sommes nombreux à trouver la campagne pour l’élection du prochain président Français en dessous de tout. Mon précédent billet en parlait. Je ne me retrouve pas dans les sujets évoqués, sans parler plus du fond, ni de la forme. Là, ils sont tous à parler d’un film qu’ils viennent de voir, pourtant sorti en 2020 et à l’utiliser comme étendard d’une pseudo posture autoritaire ou pour justifier une absence de pensée. La récupération est évidente et même le réalisateur s’en dit halluciné.

Continue reading…

Elections présidentielles : on arrête de jouer (c) JMP

Phobie des clowns : causes et significations

En hommage à mon “on arrête de jouer”, quand j’ai vu arriver les marchands du temps de l’Internet dans les années où il était facile de suivre ceux qui avaient tracés la voie.
Ici je parle de la présidentielle. Je pensais naïvement qu’il fallait un certain “niveau” pour se présenter. Que nenni. D’où vient cet effondrement ? Les Présidents d’avant y ont-il participé ? je ne suis pas éditorialiste à la petite semaine et ne vais pas m’aventurer sur un terrain où il est impossible, si l’on est sérieux de répondre par un oui ou un non. Chacun à ses propres responsabilités, y compris nous je pense. Alors je vais en rester aux faits et à mon espérance. Précédemment, je vous avais dit pour qui j’allais voter : Blanc ou Jean Lassalle. Jean me paraissait un choix important pour montrer une voie trop souvent oubliée : la ruralité … comme ils disent. Mais maintenant ça n’est plus possible pour plusieurs raisons :

Continue reading…

Quoi de plus beau qu’une licorne: les chevaux de trait

Les chevaux de trait iront à Cournon ! - Ulule

Il y a deux semaines, j’ai été très heureux de lire l’annonce d’Arnaud Mesqui, que je me permets de vous reproduire à la fin de ce billet. C’est un billet important. Du moins pour moi car il est une confirmation de ce que je sens de plus en plus : un tournant.

Je sens que nous vivons un moment historique où le bon sens va reprendre ses droits. Où l’on nous demandera plus “pour quelle boite” nous travaillons, mais dans quelle Entreprise ? Où les annonces de contrats et de grands clients stratégiques prendront le pas sur les annonces de levées de fonds, dont on ne connait ni les tenants ni les aboutissants. Où les fondateurs pourront rester majoritaires, contrôler leur Entreprise (l’Entreprise de leur vie souvent) et où ils seront respectés des investisseurs (et vice versa pour le respect, bien sûr)

Ceux qui me suivent savent mon attachement à l’Entreprenariat, aux Entreprises, à l’aventure humaine, à l’utilité, au sens, à la résilience, au développement pragmatique et au capital patient.
C’est pour cela que je profite de ce billet pour vous annoncer officiellement, que nous entrons dans le club, que nous souhaitons le plus ouvert possible, qu’Arnaud Mesqui appelle: les “chevaux de trait”.

Chez les chevaux de traits, nos indicateurs de performance, outre l’utilité, les références clients et le capital humain de nos Entreprise, c’est aussi, quand même, le chiffre d’affaire et la marge. Bien que pour cette dernière, on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs. On ne développe pas un leader mondial dans nos métiers sans des investissements conséquents qui forcement induisent des pertes comptables en bas de bilan.

Mais, comme lui, je peux enfin vous annoncer que nous avons réussi une belle levée de fonds de 19.13 M€ 😉 … auprès de nos centaines de clients, (et de 87.8 M€ ces 5 dernières années). Levées de fond, d’un genre nouveau, puisqu’elles s’opèrent chez nos clients. On appelle même cela, d’un terme inconnu pour beaucoup 😉 : Chiffre d’Affaire.

Alors, merci à nos clients de leur confiance, cette année encore.
Merci de nous permettre de continuer l’aventure, commencée il y a 21 ans, dans une indépendance relative, gage d’une continuité de vision et de stabilité de la stratégie, des équipes et du plaisir quotidien à nous retrouver tous.

Merci et merci et bravo à nos équipes que je n’oublie pas: nos @Witbe, nos partenaires, nos fournisseurs stratégiques, nos conseils (oui, même nos CACs qui parfois nous confondent avec Airbus 😉 😉 ;-))
Merci à vous tous !!!

Continue reading…

Pour qui voterais-je en 2022 ?

Certains, échaudés par les élections passées demandent de voter pour des idées et non pour un homme.
A la réflexion, je trouve que c’est une excellente MAUVAISE idée. Cela pousse à une sur-enchère que l’on pourrait qualifier de populiste et à ce jeux, certains sont meilleurs que d’autres. Comme on le dit, “les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent”. Et là c’est encore pire car les politiques le savent. Plus (dans le sens moins) de promesses … juste des idées. Ca ne coûte pas cher 😉
Les idées permettent de nous caresser dans le sens du poil en disant tout fort ce que l’on ose de plus en plus croire. (et je ne dis pas penser). On veut du coupable, des gens sur qui taper. De quoi défouler nos nerfs / névroses / trop plein de vide ou de temps.

Continue reading…

Transmettre c’est aimer … merci AK

Pour au moins trois raisons, trois personnes, cela résonne particulièrement en moi. Mais plus encore. Au delà des êtres chers perdus et que l’on voit s’abimer, dans tous les sens du terme, le témoignage d’Axel Kahn me touche. L’un de mes plus grand souhait du moment serait d’être près de lui et juste lui serrer les mains et ne pas parler. Surtout ne pas parler. Quand le silence est grand …

Continue reading…

Je ne le connais pas mais je le déteste déjà ;-)

Citation Bill Murray confiance : Je me méfie des gens qui n'aiment pas les  chiens....

Vous vous souvenez de cette phrase culte de Tatie Danielle ? Trop souvent, nous agissons comme cela. Sur des impressions, des rumeurs, des on-dit, des faux semblants. A propos de faux semblants, un célèbre philosophe disait dans l’Almanach Vermot 1968: “toutes celles qui font semblant d’y croire sont de fausses sceptiques”. Bon je m’égare … même si maintenant je suis comme Bill Muray et je fais autant confiance à ma chienne, qu’à mon premier jugement.
Mais là, j’ai envie de prendre le négativisme ambiant à contre pied et de ne parler que de ceux que je ne connais pas, mais que j’aime déjà.
Des gens que j’aimerais rencontrer. Il en est de nombreux acteurs, chanteurs “disparus”. Là c’est trop tard. Mais pourquoi attendre qu’il soit trop tard, tant il y a de gens intéressants. Curieusement ce n’est pas forcément ceux dont on nous gave à étouffer. Aucun intérêt à parler ou mettre en avant ceux que je n’aime pas, c’est leur faire trop d’honneur. 😉

Continue reading…

Pour en finir avec la schizophrénie

La première de toute : arrêter Twitter !
On connaissait les propos sortis de leur contexte et bien avec des “touittes“, c’est pire. Tout ce que vous allez écrire sera retenu contre vous et un jour reproché. Le contexte: on s’en moque. Ce que l’on a voulu dire : aucune importance. Seul l’essentiel de l’émotion de l’instant. Plus elle est négative, mieux c’est. Cela créé le débat, l’engagement, comme ils disent. Mila n’en demandait pas tant 😉
C’est le café du commerce poussé à une échelle instantanée, sans le plaisir de l’échange puisque d’échange, il n’y en a aucun. Il y a des salves envoyées sans s’occuper de leurs conséquences. Et lorsque l’on est “anonyme”, c’est encore plus “sympathique”. On a l’impression de pouvoir tout dire, que le monde entier va nous lire, nous attend et nous applaudit. Que son jugement, son actualité, son état d’âme passionne le monde.

Continue reading…

L’avenir de “la finance”: “Let’s All Get Rich”

Comment dire … bien fait ? c’est normal d’en arriver là ? je l’avais bien dit ? déjà ?
La finance et la bourse a été créé pour financer les Entreprises et créer des leaders mondiaux tout en permettant à des Entrepreneurs visionnaires d’avoir les moyens de leurs ambitions. Mieux même, c’était à un moment où les Américains (Kodak) venaient à Paris pour se faire financer (début du siècle dernier). Depuis, que d’eau a coulé sous les ponts …
Je ne parlerais pas de la place de Paris dans l’ordre mondial … il suffisait de voir où passaient, il y a quelques années, les cables télécoms internationaux, pour se rendre compte que Londres et Amsterdam étaient des pays bien plus “attractifs”.
Mais à force d’avoir poussé le modèle trop loin. A force d’avoir voulu faire du pognon sur du pognon sur du pognon. A force d’avoir travaillé les dérivés, d’avoir complètement vidé du sens le but premier de la bourse, d’avoir imposé d’autres métriques, méthodes, où en sommes nous arrivés ?

Continue reading…