Les Technocrates

625543157dfed7ced7f1dbe57bc14783Vous avez vu la dernière ?
Le « J’allais y arriver » de Rebsamen … non, décidément, vous n’y êtes pas.
EELV et ses départs de « sommités » ? … que nenni.
Balkany toujours en place ? … allons, soyons sérieux.
Les esclaves gratuits de Macron et l’indécence du CM du Medef ? … mais non.
Je veux parler de la nouvelle idée (IG*) pour faire baisser le nombre d’accident de la route: « le recensement (et je suppose la suppression) de tout ce qui peut devenir un obstacle à une voiture sans maitrise : les arbres compris. »

« Il y a un problème, je l’escamote et il n’y a plus de problème. » (Einstein) …
et donc, je coupe les arbres pour éviter les accidents. Ou du moins j’y pense fortement …

Sommes nous, définitivement, les produits du système ?

Screen Shot 2015-08-26 at 12.48.59 PML’actualité est riche en ce moment et jour après jour, apporte son lot d’horreur. Jusqu’à maintenant avouer que « l’on aurait tout essayé » … tu m’étonnes ;-(

Entre défaitistes majoritaires d’un coté et réactionnaires qui pensent s’opposer et apporter une solution, de l’autre. Entre j’m’en foutistes encore plus majoritaires et ceux qui manipulent sciemment les peurs et le clivage, on dirait que les jeux sont faits.
Et c’est même au (faux) Fabrice Luchini sur twitter de s’y mettre et de nous rappeler au pessimisme et au nihilisme le plus dur: Céline. Céline, vous savez, celui qui pensait que toute forme d’optimisme est une imposture : « on ne se débarrassera jamais des égoïsmes, et par conséquent le sort des hommes ne s’améliorera jamais. »(source wikipedia)

Dans la peau d’un émigré

19012323Et bien c’est fait.
Hier, je me suis bien senti dans la peau d’un émigré, du moins, restons modeste, à mon « petit niveau ». En tant qu’homme blanc, je n’ai pas encore touché la misère quotidienne de millions de personnes qui n’ont pas cette « chance » du hasard de la naissance.

Mais même à ce petit niveau, cela a provoqué une grande perturbation dans la force … la preuve, me voilà ici avec cette histoire. Histoire qui est riche d’enseignement, lorsque l’on met tous les petits bouts, les uns à coté des autres. Je m’en vais de ce pas vous raconter tout cela :

Parc National des Cinque Terre

Manarola-Cinque-Terre-ItalyAllez découvrir ce Parc National, à pied et en vélo. Et pour ce qui est de l’endroit, en bateau bien sûr, en famille.
Puis ensuite, aller déjeuner dans ce petit restaurant typiquement Italien à la Spezia, sur le port, où il n’y a pas de menu et où il vaut mieux parler Italien et faire confiance au patron. Ca n’est plus un souvenir pour ce restaurant mais un fantasme, comme la découverte des Cinque Terre, qui deviendront un souvenir merveilleux, un jour, je n’en doute pas.

Le Parc National des Cinque Terre, c’est ici.

Be on demand …

rtx13egc« Be on demand » … bien sûr on parle d’éducation « on demand », bien sûr …
Et quand je parle d’éducation, je parle d’un apprentissage directement utile pour les sociétés « clientes mentionnées ». (je vous laisse deviner et à défaut lire l’article et chercher)

Il est des fois où je crois que je rêve … mais non. Oser écrire des choses comme cela est déjà grave, mais AUCUNE réaction de la « société civile », engluée dans des fin de mois difficiles pour beaucoup et même dans des débuts de mois difficiles pour d’autres.

Vous allez me dire, mais quel est le problème ? fournir un « job » à « tout plein » de gens, c’est formidable non ?
Et puis ça n’est pas nouveau, depuis l’irruption des entreprises dans le monde éducatif, jusqu’à des programmes comme « tous codeurs », on y est.
On apprend pas à ANALYSER ET PROGRAMMER, mais à coder. On n’apprend pas le sens, l’histoire, le pourquoi, mais à être (si possible) efficace en « dot Net ».
On n’apprend pas les sciences que l’on dit « molles« , on formate à coup d’équations et de « dur ». On apprend pas à penser, mais à résoudre, comme des machines. A ce jeu, serons nous toujours les plus efficaces ?

D’un coté, vous me direz que l’on passe d’un SAVOIR, à un SAVOIR FAIRE et que c’est déjà pas si mal non ? … surtout si cela permet d’avoir un petit « job » peinard, pour subvenir à ses besoin …

Le quatrième monde

un-autre-monde-est-possibleLa vision de ces trois mondes m’est trop triste pour ne pas en espérer et en vivre un quatrième. Celui d’une utilisation plus éclairée (et modérée) de ce qui nous est donné à con-sommer.
Il en est de la technologie comme de tout: l’alimentation, les loisirs, la médecine …

Je ne pense pas que la solution d’opposition du « troisième monde », le refus, le déconnexion, soit une solution viable à long terme car elle ne conduit a aucune prise de conscience et aucune possibilité que le progrès prenne le pas sur l’innovation, la science sans conscience. Cela ne peut conduire qu’à une illusion de bonheur, comme le dernier des Mohicans, mais rien d’apte à modifier le cours de l’inéluctable et la prise de conscience générale qu’il me semble importante d’avoir.

Théodore Monod a définitivement raison :

En quête de sens !!!

en quête de sensCurieux, ce matin je parcourais mon fil twitter, facebook et autre et je sentais une oppression de plus en plus forte. Bon, twitter, j’ai l’habitude, c’est le défouloir de toutes les frustrations et des mauvaises nouvelles. C’est une chaine d’info revu en mode telex. Mais c’est parfois utile pour aller droit au but … « straight to the point » … en n’oubliant pas de reprendre une activité normale après.

Par contre, Facebook, c’était différent. Alors pourquoi cette gène ? 14 Juillet révolutionnaire attitude ?
Je ne crois pas, c’est même tout le contraire :

La compassion

compassion-chemin-du-coeurQue d’encre n’a t’elle pas coulée au sujet de la compassion. Jamais un mot n’a été aussi galvaudé que celui ci il me semble, sauf le mot « Amour », bien sûr. Futil, important, essentiel ? Mais d’abord, qu’est-ce que c’est ? (tiré du site d’où provient cette photo):

« La compassion n’est pas juste l’affaire des religions.
Il est important de savoir et prendre conscience que c’est l’affaire de tous, c’est une question de survie. La compassion n’est pas la pitié et est au delà de l’empathie. C’est vivre avec l’autre une expérience en même temps que lui et ressentir soi-même ce que vit l’autre. La compassion ne peut se ressentir que dans le moment présent … »

La vérité sort de la bouche des enfants ?

lookCela fait du bien de voir qu’il y a de plus en plus de gens qui osent, en dehors du risque du « qu’en dira t’on » et des modes. Oh, même si bien sûr, manger plus sain, bio voir plus « responsablement  » peut être vu comme un gadget ou une mode pour certains. Mais d’autres ne se laissent plus enfermer dans le moule d’une société qu’ils n’acceptent plus. Ils comprennent qu’ils ont des devoirs envers les autres mais aussi un pouvoir de transformation. Et cela commence de plus en plus tôt :

Et pourtant nous avons du vague à l’ame …

MatrixLa video de Peter Brabeck (PDG de Nestlé) a fait un peu de bruit dans nos lanterneau … mais a t’elle permis une prise de conscience ?
A t’elle permis un rappel à l’ordre des patrons de ce monsieur qui devraient s’inquiéter de l’avenir de leur vache à lait pour les années à venir, sérieusement, à défaut de leur responsabilité sociale ?

Je ne souhaitais plus faire des billets qui dénoncent ce qui ne va pas, même si généralement ce sont ceux qui font le plus d’audience. Mais à ce stade de discours, pour aider à l’éveil des consciences, il est de mon devoir de proposer ici sa vision … et d’autres.

A vous de choisir. Pilule rouge ou pilule bleue, le choix est dans vos mains.
Quant au « vague à l’ame », à trop privilégier les conséquences aux causes, à trop écouter ses illusions plus que son intelligence, à trop privilégier le court terme au moyen terme … il n’est pas prêt de s’arrêter.