Et si le hasard existait ?

J’aime bien le « hasard ». Le hasard des rencontres improbables. Des choses qui tombent tellement bien que l’on dirait une parfaite orchestration. Certains appellent cela « synchronicité». J’ai longtemps hésité à en parler publiquement.
Fallait il une « perte » de plus pour comprendre ?

Je pense en ce moment à Jean-Louis, à sa famille, ses amis qui touchent cruellement le poids de l’absence.
Fallait-il la confirmation d’une discussion, hier soir, qui s’éclaire, encore mieux, à l’aune de ces quelques mots ?

Bonne journée à vous …

Share