Décembre 2022 : un sénateur a une curieuse expérience du monde du travail

Les sénateurs vivraient-ils déjà dans une réalité virtuelle ? un métavers ?
Cela fait longtemps que je pense qu’ils sont déconnectés de la réalité.
Depuis l’histoire de Longuet et de son excuse où il creusait sa piscine lui même le WE, très exactement. Ils m’ont tant déçus que je me pose la question de leur utilité , surtout en constatant leur rapport qualité / prix, leur train de vie. Silencieux, ils se faisaient oublier.
En votant avec leurs pieds et pour faire plaisir à des lobbys efficaces, ils me désespéraient. Mais là, on atteint des sommets. Des sommets d’indécences ou de rocambolesque.

Alors la pénibilité du travail est sans doute différente d’il y a 40 ans, à n’en point douter. Mes grands oncles cassaient des silex pour refaire des routes en Indre et Loire. Pendant les vendanges, ils marchaient tous les jours plus de 15 km pour aller vendanger …et pareil pour le retour.
Le travail plus facile aujourd’hui grâce à la mécanisation ? Certes. Mais, par exemple, il ne faut pas penser que pour un agriculteur d’aujourd’hui, cela devient “facile“. Cela reste un métier extrêmement dur, pénible, où seul, on fait le travail qui se faisait avant, à plusieurs dizaines de personnes. Sans compter, une équation économique quotidienne, à résoudre, qui n’est pas plus simple qu’avant. Pour les couvreurs, les gens du BTP, les bucherons que je connais, je ne vois pas ce qui est plus “facile”. Aucun n’ont d’exosquelette bien sûr : AUCUN !
Le Manuscopique (aucun rapport avec le Président de la France, NDLR) pour ceux qui ont pu le financer a énormément amélioré les conditions de travail, ca oui. Avant les tuiles se montaient à l’échelle et parfois bien haut. Mais ils ont des physiques qui se reconnaissent. A 40 ans, ils sont explosés de partout. Et ça, c’est AUJOURD’HUI !

Alors, bon, à un moment, oui je pense que devant ce ridicule, il vaut mieux en rire que d’en pleurer. Il ne doit pas avoir les mains très calleuses le monsieur …

Share