Légitime défense ou bavure ?

En ce moment, ce qui occupe les médias, plus par un comportement déplacé de l’éternel candidat Mélenchon, c’est l’affaire des policiers qui ont ouvert le feu sur une voiture, tuant la passagère et blessant sérieusement le conducteur. Certains ont même dit : la peine de mort pour (juste) un refus d’obtempérer : la honte !
Je crois qu’il a été dit tout et surtout n’importe quoi, comme d’habitude, où l’on nous présente un vrai sujet, un évènement tragique et une possibilité d’améliorer les choses. Mais non, on se contente de s’exciter sur l’écume des jours. Et les médias d’inviter tous ce qui compte comme “politique”, comme s’ils étaient spécialistes du sujet et avaient forcement un avis (ça oui) et des pistes d’améliorations. Je les ai écouté et je n’en ai entendu aucune. Juste du bruit et comme d’habitude le jeu qui se résume à pour ou contre Mélenchon. Mais Mélenchon on s’en fou ! Ce n’est pas le sujet !

En fait, je voudrais juste amener au “débat” plusieurs faits, pour essayer d’éclairer ceux qui pourraient tomber dans le piège de la simplicité: pour ou contre :

  • Une arme de poing (arme à feu à canon court, pistolet ou revolver) est ce qu’il y a de plus difficile à maîtriser. Et pour raisons évidentes (logistique), c’est ce que l’on trouve le plus souvent dans nos rues. (NDLR: la plateforme AR15 (alias fusil d’Assault) serait plus adapté souvent et plus simple d’usage et d’efficacité, mais c’est une autre histoire)
  • Sous stress intense (ce que les policiers / gendarmes / militaires subissent forcement en situation), il est perdu jusqu’à 80% de ses moyens.
  • Le tir en situation est extrêmement complexe car il faut viser juste, la première fois, mais aussi les suivantes. (ré-acquisition). Avec le recul de l’arme, ce n’est pas donné à tout le monde et c’est impossible sans un entrainement sérieux.
  • L’entrainement, parlons en … l’article R. 511-21 précise que les agents doivent suivre au moins deux séances de formation continue au tir par an et fixe également le nombre minimal de cartouches à tirer par an (50 au minimum) : c’est pour moi (et d’autres) totalement insuffisant.
  • Je vais vous avouer un secret … au risque de me faire encore beaucoup “d’amis”, je pratique le tir dit sportif depuis mon plus jeune age. J’ai commencé, comme beaucoup avec la fameuse carabine à plomb. Mon sport (oui) de prédilection est le TLD (Tir Longue Distance). Je déteste la chasse et n’ait jamais tué un animal (à deux ou quatre pattes). Pour différentes raisons, principalement au début pour tester et compléter l’expérience, je me suis mis récemment à l’arme de poing. J’en suis à plus de 1.000 cartouches en moins d’un an. Et je vais vous avouer un secret … je ne maitrise pas encore suffisamment correctement la chose. OK, je ne dois pas être doué, mais je suis très loin, très très loin de la maitrise de ceux qui s’entrainent régulièrement et que je vois régulièrement en stand. Ils doivent tirer plusieurs dizaines de milliers de cartouches … par an. Je suis aussi éloigné d’eux qu’un policier “normal”, tirant 50 cartouches par an minimum, l’est de moi. Mais j’y arriverais. Objectif : 1/ précision et 2/ TSV / IPSC
  • Ce qui veut dire quoi ? que la plupart des policiers, gendarmes, policiers municipaux , mais aussi agents de sécurité, que l’on voit dans nos rues et qui se contentent du minimum syndical … ne maitrisent pas suffisamment (pour moi) leur arme. Et d’ailleurs, ils ne la sortent que très peu, même si leur vie est en danger. Je pense, qu’ils ont la formation minimale pour comprendre la dangerosité de l’objet et les conditions d’utilisation.

Alors on devrait faire quoi ?

Désarmer tout le monde (traiter mal une conséquence) ou revenir au fond du sujet : la FORMATION. Il y a un problème de FORMATION, c’est assez clair. La formation ne fera pas tout. Mais sans cette formation CONTINUE, on ne peut pas vraiment progresser. Alors : FORMATION ou alors on désarme tout le monde (sauf évidement ceux qui ont décidé de ne pas respecter la loi) ?
Ma dernière remarque permet de comprendre qu’interdire toute arme de façon légale à tous n’est pas une solution car ceux qui ont décidé sciemment de ne pas suivre la loi auront toujours des armes.

Vous voyez, le sujet est un peu plus compliqué que ce que veulent bien nous donner en pâture les médias et surtout les politiques qui passent leur temps à pérorer sur tout et rien.

Allons un peu plus loin … une voiture vous fonce dessus alors que vous avez fait les sommations d’usage, vous sentez votre vie en danger. Vous êtes armé, c’est à peu près certain que vous allez tirer. Une étude aux Etats-Unis a démontré que dans la majorité des cas, lors d’une course poursuite, si vous avez une arme à la main, elle sera plus souvent utilisée que si vous ne l’avez pas. Alors on fait quoi ? On baisse les bras. On ne poursuit plus personne ? On n’arrête plus personne ? Et après on se plaint que plus personne ne respecte rien ? Là encore, je n’ai pas compris les propositions de LFI et la clique Mélenchon. Entre un laxisme total et organisé comme ce que l’on voudrait en France et une rigueur qui pose d’autres problèmes comme aux Etats-Unis, on fait quoi ?

Et que l’on ne m’oppose pas la France et les Etats-Unis et ses dérives racistes condamnables et inadmissibles. Oui il est anormal que la communauté noire ait du faire des videos “comment se faire arrêter sans risques sa vie”, mais d’un autre coté, tout le monde sait que la police ici, c’est plus que sérieux et que l’on ne “joue” pas avec. Ni en crachant sur leurs chaussures ou en leur parlant comme à un “bonhomme“, ni surtout … en délit de fuite.

Ah tiens au fait d’ailleurs, que l’on ne me dise pas que la police, ici, est mieux formée. Je crois que c’est 80 cartouches minimum par an et la plupart ne maîtrisent pas plus l’arme qu’en France. Sauf … sauf que celui qui veut maitriser, ici, à les moyens de s’entrainer. Les Clubs ou plutôt les “shooting range” sont nombreux et leur public est assez agé en général et particulièrement responsable. (les irresponsables se font sortir assez vite et on se fait vite recadrer si l’on fait mal une mesure de sécurité)
Je reviens sur le cas Français. Je discutais il y a un moment avec une ancienne responsable d’une force de plusieurs milliers d’agents en arme (en préfecture de police puis responsable de la sécurité aéroportuaire). Elle me disait toutes ses peines (du monde) pour avoir une force formée le mieux possible. Pas assez de temps, pas assez de clubs et de moyens. Un sportif passe 90% de son temps à s’entrainer pour faire une performance. Combien de temps d’entrainement permet t’on à nos forces de l’ordre ? Bien sur que ceux qui le veulent vraiment peuvent s’entrainer à titre privé, mais ce n’est pas si simple et cela à un coût (individuel). De plus, je me demande si l’agent de base ne pense pas que ce n’est pas pour lui mais pour certains qui sont régulièrement engagés dans de gros conflits (BRI, GIGN …). Et bien non. Pour moi, tous ceux qui sont chargés du maintien de l’ordre, tous ceux qui ont une arme à feu, devraient être concernés.

Alors on fait quoi ?

PS: ah au fait … les films où vous voyez un gars tirer dans un moteur ou dans un pneu pour arrêter une voiture : CE SONT DES FILMS … L’énergie cinétique d’un véhicule de 2 tonnes sera toujours supérieure aux 500 joules d’un 9mm parabellum. Ce dernier n’a pas la puissance d’arrêt pour faire quoi que ce soit sur un véhicule lancé sur vous. Et ne me faites pas dire ce que je ne dis pas : “pourquoi tirer dans ce cas” … sinon je vous dis qu’une voiture est aussi dangereuse qu’une arme de poing. Une arme par destination qui a sans doute tuée cette année en France plus que tous les chasseurs réunis.

RE-PS: encore un point: le truc de tirer dans la tête: c’est dans les jeux vidéos ou dans les films de “snipers” mal faits. Personne ne fait ça. C’est trop petit. C’est trop risqué (de rater). Donc je peux vous assurer, sans connaitre le fond du dossier et sans avoir été là que la passagère a malheureusement pris un balle qui ne lui était pas destinée. Je n’en dis pas plus. Mais à un moment, il faut aussi arrêter de raconter n’importe quoi.

RE-RE-PS: pour éviter un débat stérile sur les anti / pro armes, juste une information, le tir sportif est une discipline olympique depuis 1986. Intéressez vous à cette discipline, nous avons des champions Français. De même que la formation “tactique” existe en France, réservée aux forces de l’ordre. Cela devrait être plus connu et développé, comme les circuits moto ou automobile ouverts à tous d’ailleurs, mais c’est un autre sujet, j’y reviendrais certainement. 😉
Il y a d’excellentes vidéos accessibles de la part de spécialistes qui vous font comprendre toute la complexité et la dextérité nécessaire … C’est un métier ! Et ne vous essayez pas à ça sans beaucoup d’entrainement, sinon ça fini généralement avec une balle dans le pieds et une dans le ciel : quand le tir tactique rencontre le TSV

Share