Pour qui voterais-je en 2022 ?

Certains, échaudés par les élections passées demandent de voter pour des idées et non pour un homme.
A la réflexion, je trouve que c’est une excellente MAUVAISE idée. Cela pousse à une sur-enchère que l’on pourrait qualifier de populiste et à ce jeux, certains sont meilleurs que d’autres. Comme on le dit, “les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent”. Et là c’est encore pire car les politiques le savent. Plus (dans le sens moins) de promesses … juste des idées. Ca ne coûte pas cher 😉
Les idées permettent de nous caresser dans le sens du poil en disant tout fort ce que l’on ose de plus en plus croire. (et je ne dis pas penser). On veut du coupable, des gens sur qui taper. De quoi défouler nos nerfs / névroses / trop plein de vide ou de temps.


Ce qui est pitoyable c’est que tous les partis “sérieux” n’aient pas pris le “meilleur” du savoir faire des partis extrêmes, qui sont généralement une formidable machine à capter l’opinion publique. Et fort heureusement jusque là, l’opinion publique n’a pas osé passé le cap. Mais jusque quand ?

La politique, c’est quelque chose de sérieux et qui ne s’improvise pas. Il faut savoir décrypter et jouer du système. Beaucoup l’ont compris mais ne le disent pas quand d’autres l’ont parfaitement expliqué :

Alors de mon coté, je préfère voter pour un homme (ou une femme bien sûr) avec un vrai track record, comme on le dit dans mon milieu, MAIS surtout pour UNE EQUIPE derrière elle ou lui. Tout en espérant un Président, avec une colonne vertébrale, une certaine classe, un humanisme visible. Je veux être fier ! Il ou elle se doit d’incarner juste, juste comme la justesse de ses intuitions.

Et là, le champ des possibles de 2022 se réduit comme peau de chagrin.

Alors entre temps, je regarderais peut-être la politique spectacle ce soir, le “débat du siècle”, (vont-ils se faire offrir des gants de boxe ?). Cela n’amènera rien, sauf à assouvir un supposé besoin de voir du sang et des plaies. Saurais-je qui est le meilleur ? J’aurais surtout la confirmation que l’on se moque de nous. Les deux se connaissent depuis des années. Ils n’ont pas grand choses à proposer. On ne sait pas qui sera derrière mais on sait déjà qu’ils seront devant, près à occuper tout l’espace médiatique.

La Garcimorade continue. Vous savez, celle qui consiste à occuper l’attention avec la main droite pendant que la gauche agit en toute discression. Vais-je tomber dans le piège ? A quoi cela sert-il puisque ma “solution”, si j’en trouve une, ne sera surement pas dans ces deux là ?

Si seulement une chaine de TV pouvait rediffuser “la petite maison dans la prairie” ce soir …

Share