Ceci est mon testament “de la politique”

Et oui, face à la médiocrité de la campagne 2017, j’ai bafoué l’une de mes règles de vie: je suis sorti de ma réserve pour m’exprimer sur l’offre qu’il nous était donnée et sur mes interrogations.
En plus, j’ai totalement failli dans mes pronostics. Je voyais Le Pen “sortie” du jeu sans ménagement. J’ai confondu mes espoirs et le futur probable. Alors c’est bon, j’ai compris. Ca n’est pas mon monde. Trop clivant. Trop hargneux. Trop de gens qui ont raison, qui ne doutent pas.
J’ai retiré les billets en question (mais j’en ai laissé un) et j’en tire 3 enseignements:

Pour ma paix intérieure

J’avais réussi à rester (je pense) publiquement a-politique. Ce qui ne veut pas dire j’m’en foutiste. Et bien j’y retourne. Je ne m’exprimerais plus directement sur ce que le système produit tant qu’il est aussi ouvertement en cause et donc tant que nous n’avons pas changé ses règles du jeu. En effet, je pense que plus que les hommes et les femmes, ce sont les règles qui sont en cause et qu’il faut changer. Plus que jamais, je préfère retrouver le sens de l’action en m’intéressant aux causes tant elles sont délaissées par ceux qui préfèrent le court terme en privilégiant leurs conséquences.
Rien ne changera comme cela, ou à dose homéopathique.
Plus que jamais, ma cause personnelle reste le SENS et mon combat l’illusion et les croyances. Je vous en reparlerais rapidement.

2002 était honteux, 2017, je suis furieux. On nous a privé de vrai 2ème tour et d’un vrai débat pour un choix de société entre deux vrais projets.
Je suis persuadé que les mêmes causes reproduisent les mêmes effets et qu’en l’occurrence, le mode de scrutin n’est pas innocent.
Pour moi, nous devons absolument pouvoir exprimer que nous ne sommes pas d’accord sur le choix que l’on nous donne et que cela porte effet, aussi :

Faire reconnaitre le vote blanc

Nous ne devrions jamais pouvoir élire qui que ce soit avec une fraction non “suffisamment représentative” de la population. Le jour où le vote blanc est le premier suffrage exprimé, alors les élections devraient être annulées et oui … on se devra de changer l’offre.
A voir si l’on permet de conserver ceux qui ont été les moins mauvais.
On me dit que c’est infaisable et que l’on risque de rester sans gouvernement … “et Alors ?” ((c) un candidat à la présidence de la République 2017)
Mieux: NON, il y avait bien un gouvernement avant non ? Il y avait une organisation qui fonctionnait et plutôt que de tout détruire pour laisser la place au prochain et bien on maintient en l’état jusqu’à ce que les Français se soient mis d’accord. On va me trouver tout un tas d’impossibilité. Je dis juste : pourquoi pas … et pour ceux qui sont dans l’opposition, croyez-moi, ils auront intérêt à ne pas faire durer le suspense et affiner / revoir leur programme, leur candidat, leur façon de faire. En un mot: d’être meilleur.

Modifier le scrutin

Pour ne plus revivre un Le Pen au 2ème tour, pour ne pas avoir pire en 2022, pour corriger les faiblesses prouvées d’un système en bout de course, on se doit de réfléchir à la méthode actuelle de scrutin. Ne pose t-elle pas clairement problème ? Certaines aberrations auraient-elles pu être évitées ?
Je vous invite à voir cette vidéo et à vous faire une opinion:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *