Blog

Nous sommes des Shadoks, c’est maintenant clair

Les Shadoks ont marqué mon enfance. Le petit épisode du soir, c’était presque religieux. Un rendez-vous quotidien à ne pas rater. Les devises Shadoks ont marqué mon « développement ».

Je l’ai aimé sans le connaître, le Papa des Shadoks : Jacques Rouxel et puis un jour, j’ai réalisé mon rêve : travailler avec lui. Je ne l’ai pas rencontré « IRL », mais il nous a fait des dessins « dédicacés » et nous avons fait un stand lors d’un salon (Interop 1998 je crois) dédié aux Shadoks, mes héros. Ces bêtes ridicules qui incarnent tant de nos défauts. Une première mondiale 😉

Aujourd’hui, par un curieux hasard, je retombe sur cet épisode :
« Les Shadoks et la mystérieuse maladie ». C’était il y a 50 ans … Cela résonne curieusement aujourd’hui non ?

Continue reading…

Tout n’est pas mauvais …

Nous avons publié notre chiffre d’affaire hier soir, « après bourse », selon les habitudes. C’est un exercice d’autant plus sensible quand on est coté, que l’on se sait « scruté », attendu, espéré.
Cela crée des attentes et nous n’aimons pas les décevoir, bien sûr. Mais d’un autre côté, cette pression particulière, cette « crainte » de ne pas aller au delà de ce que l’on espère de vous est une course sans fin qui peut pousser à la schizophrénie en ne dirigeant plus sa société « normalement ». Cela peut pousser à faire des choix contraires à l’intérêt de l’Entreprise et nous avons pu, une fois encore, ne pas tomber dans ce piège. Je dis schizophrénie pas par hasard car être côté est un exercice particulier où il faut parvenir à accorder aussi bien le temps court (et la publication au trimestre en est un exemple) et le temps long de l’Entreprise, de l’humain, de la construction durable.
Alors *Oui*, nous sommes, nous aussi, particulièrement déçus.

Continue reading…

2021, mes vœux d’espérance …

2020, une année d’espoirs. Quand arrêterons nous avec cela ?
L’espoir de ne pas être confinés, l’espoir d’une boite de nuit, l’espoir de « grandes messes », l’espoir d’un vaccin, l’espoir de « demain cela ira mieux », l’espoir d’un sauveur miraculeux …
Ca suffit l’espoir !

Je n’aime pas l’espoir. Mais comment le dire simplement, surtout quand mon interlocuteur ne semble vivre que pour aller mieux demain ? Vivre ou sur-vivre ? D’ailleurs, c’est ce que j’ai lu récemment dans un touitte … objectif survivre …. aye aye aye ….

« L’espérance, c’est quand nous sommes libérés de l’espoir » m’a appris un monsieur que j’aimais beaucoup et qui a « inauguré » une série de disparition causée par « la maladie du siècle » parmi mes proches.

Et comme toujours, quand je me posais ce genre de question, la réponse est déjà écrite, pensée quelque part, il suffit d’ouvrir les yeux.
C’est sont les vœux d’Arnaud Riou qui m’apportent la réponse et que je me permets de vous cc: ici.
Rien de plus à ajouter. Juste le silence … la joie … le plaisir de respirer, de se sentir Vivre … une fleur, un arbre, un regard, un sourire, une compagnie, fut-elle fugace, à 0, 2, 4 pattes …

Continue reading…

La dépendance en fin de vie …

Très bon article que je vous engage à lire chez « Marie-Claire ».
Ehpad-dependance-autonomie-personnes-agees-vieillesse

Là encore, pas question d’avoir une position « binaire ».
Et pourquoi pas devenir bénévole ? C’est déjà un premier pas. Étant résident Américains, avec mon niveau d’anglais limité, je me vois mal le faire ici. Et je suis trop peu présent en France pour essayer l’expérience. Mais j’aimerais bien. Bien que je connaisse, un peu, la difficulté de « l’exercice ».

Repenser ces établissements et aider à leur transformation est aussi une autre piste. Par exemple généraliser le croisement et la rencontrée d’enfants et de personnes âgées. On sait que cela fonctionne et le bien que cela peut faire.
Permettre et améliorer l’accueil des animaux des pensionnaires est indispensable. Vendre sa maison, assister à sa propre « déchéance » et en plus abandonner son compagnon me semble une douleur que l’on doit essayer d’amoindrir. Et même, comme j’en ai entendu parler, faire entrer des animaux régulièrement dans ces établissements. Un échange différent est alors possible et sort les personnes âgées de leur « enfermement ». Il y a même eu des expériences en prison.

Comment pourrait-on généraliser tout cela et tenter d’autres approches ?

Si j’avais les moyens, (temps / énergie / finances), c’est un projet global dans lequel j’investirais . Jusqu’à des EPHAD de nouvelle génération, même. Très différents de ce qui existe aujourd’hui.

Continue reading…

Religion / Laïque, conciliable sans violence ni haine ?

Intéressant échange qui illustre ce que je dis sur la bipolarité de la société:
Valeurs-religieuses-valeur-lhomme-letonnant-echange-Macron-Sissi

Si je suis assez bien la ligne de notre Président, je comprends celle du Président Égyptien, à la tête d’un pays complexe, comme le Maroc par exemple, où l’hyper religieux côtoie le modéré et le « raisonnable ». N’essaye t’il pas « d’élever le débat » vers un commun supérieur à des intérêts « terrestres » trop particuliers ? Est-ce que cela ne vaudrait pas une position plus « douce » de la France, au travers de son Président, en reconnaissant que d’autres aient pu être choqués et non pas en s’excusant mais en expliquant qu’il était peut-être normal de les choquer pour leur faire comprendre ou pour le moins entendre un propos différent ? Même s’il est bon et salutaire d’affirmer qu’une caricature ne fait pas la position de la France.

Ici encore, le piège se referme. Il faut nous positionner, dans un camp ou dans un autre. La loi des hommes faite par les hommes peut effectivement faire question. On l’a vu dans l’histoire, cela conduit à une morale variable en fonction des époques. Un exemple: la colonisation ou la pédophilie, admise ou « de bon ton » dans certains milieu, il y a de nombreuses années, et fort heureusement combattues et rendue abjecte maintenant. Mais quel est l’apport des hommes sur les religions aujourd’hui ? N’est-ce pas aussi des hommes qui ont écrit, transcrit, retranscrit des choses, plus ou moins inspirées pour d’autres hommes ?

Continue reading…

Putain de maladie !

Et non je ne parle pas du médiatique Covid mais du Cancer. Putain de maladie qui tue bien plus sournoisement et encore trop souvent, trop systématiquement et silencieusement. Malgré les progrès notables, les chiffres sont alarmants, tout comme est alarmant ce qui se passe autour de nous, si on se donne la peine de regarder. Pour ce qui concerne mon expérience de cette maladie, je ne vois pas les progrès. Je vois juste les issues. 🙁
Et pour que nous nous habituions jamais, moi le premier, il est temps de témoigner et du moins de faire le virage que je réfléchis depuis un moment, ce blog en étant le « témoin ».

Continue reading…

Je ne sais pas ce qui est le plus grave …

Si c’est le mensonge ou l’incompétence quand on est au service de la collectivité. A titre personnel, j’ai toujours trouvé que l’injustice était le pire, mais là, à ce niveau, je crois que l’on frise le trio. Je vais faire court car j’avais écrit un texte beaucoup plus « saignant » et par miracle … magie des API et de reste, il s’est « perdu » entre le clavier et le serveur. Ma bonne étoile m’a censuré sans doute. 😉

A l’occasion du rapport de la commission d’enquête de l’assemblée nationale sur la gestion de la pandémie Covid 19 et particulièrement de ce qui est plus mon métier, le « projet Stop Covid », je vous avais préparé un joli billet « d’humeur ». (Massacrante, cela va de soit. Massacrante car nous sommes nombreux à avoir tiré le signal d’alarme et dès le début. Dès les choix de « préférence nationale » qui faisaient fit des réalités techniques et de ce que pouvait proposer Apple et Google sur leurs terminaux.

Continue reading…

Quand tu découvres avec horreur que la 5G … ne sert à rien

J’avoue que le titre est fait exprès, pour vous faire lire.
Il est à la hauteur de ma surprise. Déjà avant-hier je découvre que LTE ne veut plus dire voix ET data. Quand on a l’un (chez moi), on n’a plus l’autre. Mais là cela devient encore plus drôle. Je m’étonnais depuis un moment de ne plus voir de 5G aux Etats-Unis, nulle part. Mais quel est donc ce mystère ?
En particulier j’en avais vu au début de mon « nouveau telephone qu’il est beau et qu’il fait de la 5G » avec mon nouvel abonnement de mon nouveau opérateur qu’il est beau … et puis plus rien.
Que c’est-il donc passé ?

Continue reading…

A qui profite le crime ?

Je n’ai pas regardé l’actualité en France. J’étais heureux d’une réaction « citoyenne », mais je craignais que cela ne finisse de la même manière. Tel que cela semble s’être terminé. Cette violence « gratuite » qui en appelle une autre, bien institutionalisée celle là. Bien connue. Pouvait-il en être autrement ?

https://twitter.com/clementlanot/status/1332730727549591555?s=21

D’ailleurs, si on cherche un peu, on s’aperçoit que ce n’est pas la première fois que ce genre de violence « policière » arrive. Quelles suites ont été données ici ?
https://youtu.be/uX8PFSIY5Aw
Ici aussi: https://fb.watch/23gZDwipB4/

Bien sûr que « de l’autre coté », ce qu’il se passe est inadmissible. Les images qui tournent dans ma tête sont nombreuses. Policiers agressés qui ont le contrôle sur eux même de ne pas sortir leur arme (je ne suis pas sur que dans un tel cas je serais resté aussi « zen » …). Gestes déplacés et plus que limite. Leurs auteurs seraient aux Etats-Unis, cela serait très vite réglé et on ne parlerait pas de « violences ». Jusque dans la bouche d’une « mère de famille » interviewé à la télévision, au temps des manifestations « Gilets Jaune » qui expliquait « monter à Paris » pour tout un ensemble de raisons mais aussi pour le coté « festif » avec ses collèges et pour « casser du flic » (sic !)
La foule rend con. On le sait depuis longtemps. Sans limite. J’ai toujours détesté la foule. Je m’y suis toujours senti mal à l’aise. Peut être un instinct de survie pour ne pas participer à un mouvement, à l’insu de mon plein gré ?

Mais ces violences de part et d’autres sont pour moi la même chose. On joue au même jeu. D’un coté ou de l’autre, c’est la même pièce de monnaie et rien à part taper encore plus fort d’un coté ne peut faire cesser ce jeu tant que nous avons ce niveau de cécité. Cette imbécilité. Dites moi qu’ils se rendent forcément compte, les uns et les autres du mal qu’il font à la cause qu’ils sont censés défendre … à moins que ce ne soit pas la cause de l’intérêt général ? Chacun serait-il dans ses propres croyances, avec ses propres règles, sans aucune retenue ? Décomplexé, comme ils disent ? Illusion ou réalité ? qui mène le jeu ?

Et je m’attends à encore plus fort. L’instrumentalisation. Les excuses des avocats des uns et des autres. Les « éléments de langage ». Chacun dans son rôle. Aucun pour dire : « on a déconné. on a compris. On ne nous y reprendra plus ». Non, des excuses qui mènent à se justifier et non à se remettre en cause. Oui à un moment on peut péter les plombs quant à longueur de journée, on entend :

⁃ « sale nègre ! », pour les uns
⁃ « suicide toi ! », pour les autres

Même face d’une même pièce, la haine, la bêtise, les intérêts particuliers. On n’apprend rien. L’histoire bégaye sans cesse.

Faut-il que les doses soient toujours un peu plus fortes pour nous forcer à nous réveiller ? Pour ne plus jouer ce jeu où il n’y a que des perdants ?

Est-ce les hommes qui sont mauvais ou les règles du jeu ?

Est-on forcément obligé d’en arriver là ?
Si le pire n’est jamais certains (et souvent le quotidien miraculeux devant le champ des possibles de l’horreur), faut-il que nous frôlions toujours le précipice pour prendre le moins mauvais virage à défaut du bon ?

Pourrons-nous éviter la lutte des classes et de jeter aux orties les nombreux efforts de nombreuses personnes chargées de faire lien ? Je pense à eux principalement et aux victimes quotidiennes de ces injustices. Tous leurs efforts qui peuvent être anéantis du jour au lendemain, que ce soit du coté policier ou de l’autre … si tant est que l’on raisonne en deux camps, ce que je me refuse.

Souvenons-nous de ceci … et interrogeons nous. Là, il faudrait que cela change. Est-ce sa responsabilité ou plutôt celle de ceux qui l’ont mis à cette place et avec semble t’il « les pouvoirs ».
Rappelez vous : https://youtu.be/9hE8OFdlqvc

Combattre de cette façon un système que nous ne voulons plus, n’est ce pas le renforcer ?

Au profit de qui ? Pourquoi ?