Blog

Rien de plus à ajouter ce matin

Tout ou presque est là. J’aime le recul posé des « voyageurs » comme Théodore Monod ou ici Sylvain Tesson. J’aime quand la télévision me rend « meilleur » ou me fait du bien.

Et j’espère que vous avez un compte Twitter pour suivre ce lien, vous cette minute de vidéo. Cela en vaut « la peine ».

Sylvain Tesson

Continue reading…

Ces clowns qui nous gouvernent …

La “petite blague” de Zemmour envahi un espace médiatique trop vide de fond. Alors on travaille la forme. Partout est repris en coeur … Zemmour vise des journalistes. “ça ne rigole plus …”

Regardez la séquence et non juste les quelques secondes qui sont faites pour faire réagir et offusquer le plus grand nombre.
Il n’y a pas pire. Il n’y a pas mieux ?

Moi j’y vois un clown. Un gars qui vient à un salon sérieux pour se montrer. Un gars qui n’a jamais tenu un fusil de sa vie. C’est à mourir de rire comment il tient l’arme. Au moins Chirac au salon de l’agriculture, on savait qu’il n’était pas derrière les vaches au quotidien (mais devant ;-)), mais il avait déjà enfilé une paire de botte en caoutchouc.

Là c’est juste risible. Il y avait tant à dire, sur PGM d’abord qui résiste encore dans une industrie difficile où le savoir faire est rare. Qui aurait pu être choisi et se développer à l’instar des plus grands, si la France avait eu une véritable stratégie industrielle. Il y avait tant de chose que PGM aurait pu expliquer et profiter d’un moment de grâce pour être dans la lumière. Au lieu de cela … encore une occasion ratée. Merci Zemmour et les médias !

Ah si seulement Zemmour s’était intéressé sérieusement au sujet et non pour faire le c*.

Là j’y vois un petit bonhomme qui disparait derrière un fusil trop grand pour lui et qui manifestement ne fait pas le poids. Un gars qui n’a jamais du faire son service militaire même, qui ne sait pas ce qu’est une arme, qui ne sait ni la tenir, ni qu’on ne plaisante JAMAIS avec.
On ne pointe jamais une arme sur un humain. Là on a atteint l’apothéose bien sur et on touche mieux le superficiel de ceux qui veulent nous gouverner. De ceux qui jouent avec la vie d’autres mais jamais avec la leur. Si ce sont les militaires qui font la guerre (et les civils parfois et en tous les cas la subisse toujours), ce sont en générale les politiques qui la décide !

upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/ab/Rif...

On y devine quelqu’un qui profite de l’occasion pour se montrer et “faire le dur” … alors qu’on l’imagine à peine devant un Trump ou un Poutine et que l’on se plait à penser son épaule après un tir au 12.7mm.

Et pendant ce temps, la presse reprendra la mousse et l’écume et cela sera une occasion de ratée d’expliquer le grotesque de la fabrication de rois et de “sauveurs” que l’on nous oblige et l’intérêt d’entreprises comme PGM. Le risque est que cela ne fera que renforcer Zemmour auprès de ceux qui étaient hésitants, en le posant en victime … une petite blague et tout le monde lui tombe dessus … le pauvre. Et il aura encore progressé de quelques points, tant il a du génie à crystaliser une haine défensive autour de lui en reprenant tous les poncifs de la société, encore mieux que Marine et Jean-Luc.

Alors il n’est pas encore au “pouvoir” me direz vous, même pas candidat. Ah bon ? je n’en avais pas l’impression. “Ils” nous gouvernent déjà. Il n’est pas le seul. “Ils” formatent nos croyances, notre pensée, nos jugements. Ils nous télé-pilotent, presque aussi bien que les maux que l’on prête aux GAFA.
Plus que jamais, nous devons, plus que retrouver raison gardée, retrouver l’élan du coeur, l’intuition juste.
Plus que jamais je pense à Théodore Monod en ces moments :

Je suis persuadé que le salut des individus est dans le rejet décidé de tout le compliqué, l’artificiel, l’inutile, dont la civilisation nous gave à étouffer.

Moments choisis …

« of 16 »

Juste ceux que je peux révéler … et c’est déjà pas mal 😉

Pour qui voterais-je en 2022 ?

Certains, échaudés par les élections passées demandent de voter pour des idées et non pour un homme.
A la réflexion, je trouve que c’est une excellente MAUVAISE idée. Cela pousse à une sur-enchère que l’on pourrait qualifier de populiste et à ce jeux, certains sont meilleurs que d’autres. Comme on le dit, “les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent”. Et là c’est encore pire car les politiques le savent. Plus (dans le sens moins) de promesses … juste des idées. Ca ne coûte pas cher 😉
Les idées permettent de nous caresser dans le sens du poil en disant tout fort ce que l’on ose de plus en plus croire. (et je ne dis pas penser). On veut du coupable, des gens sur qui taper. De quoi défouler nos nerfs / névroses / trop plein de vide ou de temps.

Continue reading…

Transmettre c’est aimer … merci AK

Pour au moins trois raisons, trois personnes, cela résonne particulièrement en moi. Mais plus encore. Au delà des êtres chers perdus et que l’on voit s’abimer, dans tous les sens du terme, le témoignage d’Axel Kahn me touche. L’un de mes plus grand souhait du moment serait d’être près de lui et juste lui serrer les mains et ne pas parler. Surtout ne pas parler. Quand le silence est grand …

Continue reading…

Je ne le connais pas mais je le déteste déjà ;-)

Citation Bill Murray confiance : Je me méfie des gens qui n'aiment pas les  chiens....

Vous vous souvenez de cette phrase culte de Tatie Danielle ? Trop souvent, nous agissons comme cela. Sur des impressions, des rumeurs, des on-dit, des faux semblants. A propos de faux semblants, un célèbre philosophe disait dans l’Almanach Vermot 1968: “toutes celles qui font semblant d’y croire sont de fausses sceptiques”. Bon je m’égare … même si maintenant je suis comme Bill Muray et je fais autant confiance à ma chienne, qu’à mon premier jugement.
Mais là, j’ai envie de prendre le négativisme ambiant à contre pied et de ne parler que de ceux que je ne connais pas, mais que j’aime déjà.
Des gens que j’aimerais rencontrer. Il en est de nombreux acteurs, chanteurs “disparus”. Là c’est trop tard. Mais pourquoi attendre qu’il soit trop tard, tant il y a de gens intéressants. Curieusement ce n’est pas forcément ceux dont on nous gave à étouffer. Aucun intérêt à parler ou mettre en avant ceux que je n’aime pas, c’est leur faire trop d’honneur. 😉

Continue reading…

Pour en finir avec la schizophrénie

La première de toute : arrêter Twitter !
On connaissait les propos sortis de leur contexte et bien avec des “touittes“, c’est pire. Tout ce que vous allez écrire sera retenu contre vous et un jour reproché. Le contexte: on s’en moque. Ce que l’on a voulu dire : aucune importance. Seul l’essentiel de l’émotion de l’instant. Plus elle est négative, mieux c’est. Cela créé le débat, l’engagement, comme ils disent. Mila n’en demandait pas tant 😉
C’est le café du commerce poussé à une échelle instantanée, sans le plaisir de l’échange puisque d’échange, il n’y en a aucun. Il y a des salves envoyées sans s’occuper de leurs conséquences. Et lorsque l’on est “anonyme”, c’est encore plus “sympathique”. On a l’impression de pouvoir tout dire, que le monde entier va nous lire, nous attend et nous applaudit. Que son jugement, son actualité, son état d’âme passionne le monde.

Continue reading…

L’avenir de “la finance”: “Let’s All Get Rich”

Comment dire … bien fait ? c’est normal d’en arriver là ? je l’avais bien dit ? déjà ?
La finance et la bourse a été créé pour financer les Entreprises et créer des leaders mondiaux tout en permettant à des Entrepreneurs visionnaires d’avoir les moyens de leurs ambitions. Mieux même, c’était à un moment où les Américains (Kodak) venaient à Paris pour se faire financer (début du siècle dernier). Depuis, que d’eau a coulé sous les ponts …
Je ne parlerais pas de la place de Paris dans l’ordre mondial … il suffisait de voir où passaient, il y a quelques années, les cables télécoms internationaux, pour se rendre compte que Londres et Amsterdam étaient des pays bien plus “attractifs”.
Mais à force d’avoir poussé le modèle trop loin. A force d’avoir voulu faire du pognon sur du pognon sur du pognon. A force d’avoir travaillé les dérivés, d’avoir complètement vidé du sens le but premier de la bourse, d’avoir imposé d’autres métriques, méthodes, où en sommes nous arrivés ?

Continue reading…

Nous n’avons plus besoin de ministre du “numérique”

En fait, on dit plutôt : “Secrétaire d’État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques”, qui est une meilleure appellation pour un rôle bien plus compréhensible. Si j’ai appelé de mes voeux depuis 30 ans à la création d’un poste dédié à la “transformation Internet / User Centric” et à la protection du soldat Internet, je pense qu’il est temps de passer à quelque chose de plus ambitieux et de plus essentiel maintenant que :

Continue reading…

La nostalgie camarade … quel bonheur parfois

Aucune tristesse dans ce que je vais vous dire et encore moins de mélancolie. Peut-être un peu de “c’était mieux avant” … mais ça, désolé, c’est une évidence et il est facile d’en juger 😉

Non, aucun regret. Juste une envie, celle de partager avec vous un petit bonheur que j’ai trouvé dernièrement grâce à la liste frnog :

Continue reading…