L’Education, l’humain et l’IA

Je profite d’une gentille dédicace d’Isabelle Estournet-Djehizian, sur son dernier livre, pour rassembler quelques citations que j’aime sur l’éducation, tant le sujet est d’actualité et d’importance :

Isabelle Estournet-Djehizian:

« … parce que finalement, on ne doit donner à nos enfants que deux choses : des racines et des ailes. »

Maria Montessori :

« Éduquer, ce n’est pas dresser. »

Antonella Verdiani:

« L’école sert … à donner à nos enfants les clefs pour transformer le système, et non pour le reproduire. »

«  Si l’école actuelle a été pensée pour créer des individus prédéterminés, des soldats, des ouvriers ou des technocrates, alors elle est biaisée. »

« L’école doit permettre aux individus d’être hors normes, de mettre en œuvre un monde qui leur convient, nouveau et différent de l’ancien s’ils le veulent. »

« Pourquoi vouloir les faire entrer dans les cadres d’un monde pour qu’ils s’y adaptent et le laissent inchangé, le reproduisent ?

L’avenir appartient aux enfants. L’école doit donc leur donner les outils pour se fabriquer l’avenir qu’ils voudront avoir.” »

Edouard Claparède:

« L’éducation est utile pour contribuer à un monde plus égalitaire, plus juste et pacifiste.  »

… bien que je ne connaisse pas suffisament l’oeuvre de ce dernier pour ne pas avoir un doute lorsqu’il indique que l’éducation, est un “art de bien penser … mêlant science, morale et politique”. Je me méfie des notions “d’égalitaire et de morale”, de principes pouvant être issus de traditions religieuses, un peu trop transformés et éloignés du message original.

Je préfère à l’art de bien penser, celui de penser juste.

En effet, le premier s’apprend par l’autre et participe au “formatage” généralisé.
Le deuxième, plus sain, résonne en nous et nous laisse notre libre arbitre et notre capacité à évoluer. Il nous permet d’apporter nos propres pierres à notre construction … et de nous remettre en cause, de déconstruire nos croyances et d’avancer sur des bases toujours plus … juste.

Résonner n’est pas raisonner

L’école ne nous apprend pas la résonance, mais le raisonnement.
Et encore, pas toujours, tant les faits et des logiques qui nous échappent trop souvent, priment sur la construction. Et là, il est clair que nous ne ferons pas le poids “contre” les IA. (Intelligence Artificielle), tant nous sommes limités en bande passante, en capacité de calculs et de stockage.
Quand on est un poids léger, il ne sert à rien de défier un poids lourds sur son terrain. Pour avoir une chance de gagner, il faut changer la méthode de combat, les règles et / ou le terrain.
Certains semblent s’émouvoir de notre limitation face à la machine. (et en faire un fond de commerce de gourous)
Souvenons nous de ce que disait Einstein et que je trouve parfait pour résumer le match Humain / IA aujourd’hui, par ceux qui veulent absolument opposer les deux approches :

“La logique vous mènera d’un point A à un point B.
L’imagination vous emmènera partout.”

L’IA et l’humain n’ont pas à s’opposer.

L’approche juste est dans la dualité, pas dans un choix unique, binaire ou la crainte de la destruction de l’un par l’autre. Si crainte il y a cela ne pourra être qu’une conséquence d’avoir pris le problème du mauvais sens.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *