Karl … é-moi

Encore un de moins.
Karl s’en est allé. Il était de la race de ceux que l’on pense indestructibles, car on les a toujours connus. Pas moi, enfin pas personnellement, mais il m’était cher et j’ai partagé une page de vie. Il ne le savait sans doute pas, mais il avait organisé un bazar ambiant qui a permis que l’on donne sa chance à un “ptit gars”, à peine sorti du baccalauréat. Il l’a aidé à comprendre où était sa voie.
Continue reading…

Message à nos proches,

Une fois de plus nous annonçons des résultats et une fois de plus, ils en “déçoivent” certains, capables de jeter sans considération le bébé et l’eau du bain, pendant que d’autres de leurs confrères écrivent l’exact contraire.
D’habitude je ne dis rien. Ca me coûte, mais je ne dis rien. 3 ans de cotation et 3 ans que je ne dis rien. Aujourd’hui c’est bon. La société panoptique n’aura pas raison. Oui, il parait que nous avons “raté” nos objectifs et il semble que devions en être sanctionné. Un peu comme si vous punissiez votre enfant lorsqu’il revient à la maison avec un 18 de moyenne, mais que vous vous étiez entendu avec lui en début d’année pour un objectif de 18.5. Ou, comme Usain Bolt en 2015 qui rate son objectif et ne fait “que” 9s79, alors qu’il avait fait mieux l’année d’avant et qu’il reste quand même: champion du monde. Continue reading…

Big up: aujourd’hui, Yves Duteil

Dans ma série “big Up”, rien que des gens que je rêve de rencontrer ou dont j’aurais aimé croiser le chemin. Que des gens qui pour moi incarnent ce qu’il y a de beau et de bon dans notre nature humaine. Ils ont sans doute des défauts, tant nous semblons être constitués de multiples facettes, mais ils ont tous en commun de participer à me rendre meilleur et pour le moins, de me procurer beaucoup de plaisir.
Aujourd’hui, mise à l’honneur d’un grand, d’un très grand : Yves Duteil. En le paraphrasant, je trouve que :

Ça m’a fait tant de bien
De savoir qu’il existe
Des hommes tels que lui
Qui souffrent et qui résistent

Si vous avez la chance d’être sur Paris le 26 et 27 mai, foncez le voir et pensez à moi. J’aurais tant aimé être là. Son dernier album est l’un des plus beaux qu’il m’a été donné d’entendre et signe une maturité d’Yves qui m’émeut.
Continue reading…

Big Up: Gérard

Ce doit être un privilège de l’âge que d’être de plus en plus confronté à la mort. Ca commence généralement tout à fait “normalement”, le bout du chemin, comme ils disent. L’âge en un mot. Puis d’autres “normalités” viennent à rappeler que la mort fait partie de la Vie, mais n’en reste néanmoins bien difficile à accepter. Ce sont les accidents (Ludo), le refus de vie (René), puis les maladies.
Jamais on ne s’y habitue. Toujours ce goût du regret. Cette impression d’avoir raté quelque chose, quelqu’un, un possible, d’être passé à côté.

Trop vite. Trop loin. Trop occupé …

Continue reading…

Médicaments à 1 million de $

Bien sûr que l’on nous dira que la “recherche” doit se financer et que sans argent, rien n’est possible, pas de nouveaux médicaments, pas de nouveaux traitements, pas de possibles guérisons …

Effectivement, si l’on prend le problème par ce bout, il n’y a pas de solution, sauf à assister impuissant à une inflation des prix sans limites.
Ne sommes-nous pas arrivés à cette limite depuis bien longtemps déjà, par un système qui rend aveugle et sourd ?

Continue reading…

Big Up: aujourd’hui, Kapiteotak

Pour ne jamais oublier.
Pour ne plus jamais appeler les peuples “premiers” des primitifs, des sauvages.
Pour ne plus jamais vouloir les coloniser, les “domestiquer”.
Pour apprendre d’eux, avec respect.
Nous sommes tous coupables, pas moins les français que les canadiens, les américains, les anglais, les portugais ou les espagnols …
Jamais responsables.
Pour que cela ne continue pas.
Pour qu’ils vivent en paix,
… avec nous.
Continue reading…

Big Up: aujourd’hui, Jacques Brel

“Vous lisez trop vous,
… C’est pour aller voir,
… m’offrir le temps de me taire,
Ca s’appelle la liberté !
Votre question me gène … parce qu’elle est fausse complètement votre question.

(NDLR: encore un bel exemple de ce que j’explique souvent: l’intelligence est dans la question)
Je ne suis pas à vendre, vous comprennez ?
et je n’ai pas envie d’être à vendre !”

Continue reading…

Adieu, les technocrates de l’intelligence, petits marquis d’un monde fini

Je voulais commencer par du positif, il y en avait, mais ma journée s’est fait “carjackée” par un touitte apparu dans ma TL grâce au camarade @billaut, que je ne remercie pas. 🙂
Je parle d’un soi-disant texte “magnifique” d’un curieux individu, ayant lui aussi forcé ma TL: Gaspard Koenig.
A la première lecture, inattentive, on pourrait être d’accord. Quand on nous montre ce que l’on nous montre sur les “d’jeunes” à la télévision. Mieux même, mon expérience pourrait s’apparenter à celle de Koenig, en ayant pris les jambes à mon cou avant d’avoir terminé le chemin de croix, dégouté par leur “pédagogie”, le niveau des matières enseignées, le peu d’implication des professeurs et des assistants de TD, les moyens, l’ambiance … et le futur possible,

Continue reading…