Scoop … je vais révéler pour qui je vais voter

Je ne pensais pas cela chose possible, tant je tiens à ne pas mélanger les choses. Le personnel et le professionnel, le public et le privé et par dessus tout : la politique, qui est pour moi le piège absolu. Mais là, les choses prennent une tournure de pire en pire et l’affaire devient grave.
Pendant très longtemps, ma conviction était faite : je ne voterais pas contre mais pour quelqu’un. Mais pour qui ?

Au premier tour, il faut voter utile … soit. Bien sûr, les gens vont se “défouler” et cela amène mécaniquement et automatiquement à un deuxième tour où nous n’avons plus le choix. Et même au premier tour, quand on voit la difficultés de vraies alternatives à exister médiatiquement … avons nous vraiment le choix ?

Je me souviens presque avec nostalgie des élections dans mon village. Il y en avait toujours un pour mettre un bulletin dans l’urne pour “Momo le boucher”. Evidement, lors du dépouillement, tout le monde éclatait de rire. Et si tout ceci était sérieux ? Et si “Momo le boucher” (de son vrai prénom Maurice) était une alternative crédible ? Pourrait-il se présenter ? sans des soutiens de l’ombre, pourrait-il venir à notre intérêt ?

Au delà de tout, l’important n’est-il pas que nous puissions avoir un choix et revenir à la définition de base de la démocratie qui est le respect des minorités ? Quand je vois l’actuel Président du groupe de droite se soucier comme de la gigne de candidats à la candidature que l’on devine ne pas être de ses amis, je ne m’étonne plus et cela me désespère. Où irons nous le jour où, non pas nous n’aurons plus le choix, mais où le choix ne sera plus. Le jour où mon fils, ma fille, mon futur petit fils ou petite fille, les vôtres même, diront: “à quoi bon”.

Arlette Laguiller

Je me rappelle il y a très longtemps, quelqu’un me dire en plaisantant, je vote Arlette, car elle au moins croit à ses idées et parait sincère. On en était là … que d’eau a passé sous les ponts.

Je pourrais voter blanc et j’en ai déjà parlé. C’est d’ailleurs ce que j’aurais fait si je n’avais pas réfléchit autrement. OK, on montre que rien ne nous convient. Et alors ? On fait quoi ? On invalide l’élection en considérant qu’on ne peut élire un président avec juste 15 ou 20% des voix des Français ? On fait comme en Belgique ? On se transforme dans une vaste organisation mondiale, avec un Président de l’Europe et des administrations locales ?

Pourquoi pas. Mais arrêtons le massacre. Arrêtons d’être “contre” tout le temps ! Allons jusqu’au bout des choses et déjà, la classe politique: CHANGEZ. Arrêtez de nous caresser dans le sens du poil à la veille de chaque élection et de nous donner le sentiment de nous cracher dessus et de ne rien écouter de rien ensuite. Cela deviendrait risible, si les choses l’étaient.

Donc j’ai décidé et j’ai décidé de vous le dire. Je vais voter pour :

Présidentielle : Jean Lassalle poste une vidéo...insolite

Et non ca n’est pas une blague. J’ai appris qu’il se présentait et je salue son courage. Je salue ses efforts pour faire émerger une candidature différente. J’ai envie de l’entendre au moins autant que d’autres qui prônent la séparation d’entre nous et la haine à longueur de journée. Oui la droite travaille les peurs pendant que la gauche aiguise la jalousie et ne je crois pas qu’il puisse sortir quelque chose de bon de ces voies là. Cela dure depuis la nuit des temps.
Je n’ai plus envie de les entendre et de les voir à l’oeuvre car toujours, les mêmes causes reproduisent les mêmes effets. A chaque fois, c’était prévisible. On se demande même si ils ne le font pas exprès. Comment peuvent-ils dire des choses généralement intelligentes et sensées quand ils sont dans l’opposition et faire l’exact contraire lorsqu’ils sont au pouvoir ? Qui commande en fait ? Des exemples … mais Hadopi bien sûr. Les députés cachés derrière les rideaux … et quand ils ont été au pouvoir, qu’ont-ils fait ? Mais ce n’est qu’un exemple. Ce qui devient grave, c’est de se dire que ce qui est décidé sur les sujets que nous ne connaissons pas sont à l’avenant des sujets que nous connaissons. Comment ne pas finir dans le mur ?
Pourquoi il n’y a pas UN candidat pour ne pas tomber dans le panneau de Z., bien trop fort pour eux et dire qu’il ne joue pas au même jeu et avec les mêmes règles. Où sont les sujets qui sont fondamentaux : les jeunes, les vieux, l’éducation, la santé, l’environnement, l’Entreprenariat, la Justice ? tout le reste en découle. On se focalise toujours sur les conséquences, bien pratique, surtout si l’on peut nommer des coupables, mais les causes ? trop long, trop difficile, pas rentable.

Alors si le seul choix qu’il me reste est Jean Lassalle … JE VOTE JEAN !
Il m’est fondamental que des gars comme ça soit là où ils sont et surtout … que cet état d’esprit puisse continuer d’exister. Un gars assez fou pour abandoner ses montagnes, son quotidien, ses proches pour se faire pourrir pour tenter de … changer le monde. Oui, cela me touche, cela m’est cher. Plus c’est inutile, plus c’est indispensable.

A l’inverse de Tatie Danielle, dans le film du même nom, je ne le connais pas, mais je l’aime déjà !
Allez Jean … forza !!!
Et que vive nos régions !!!!!!!

Share