Attention au discours sur la baisse du niveau scolaire

Il devient de bon ton de critiquer le niveau scolaire et d’alarmer sur sa dangereuse chute. C’est un fait.
Mais curieusement, pour noyer le poisson ou pour aider à contre balancer l’argument, d’autres voix s’élèves pour dire qu’il a toujours été reproché cela et même de remonter à Goethe, Erasme ou Juvénal.
Encore un bel exemple de bullshit qui tend à noyer le poisson et se faire diviser les opinions pour qu’elles ne s’affrontent mieux sur la forme et ne rien faire sur le fond.

Continue reading “Attention au discours sur la baisse du niveau scolaire”

Be on demand …

“Be on demand” … bien sûr on parle d’éducation “on demand”, bien sûr …
Et quand je parle d’éducation, je parle d’un apprentissage directement utile pour les sociétés “clientes mentionnées”. (je vous laisse deviner et à défaut lire l’article et chercher)

Il est des fois où je crois que je rêve … mais non. Oser écrire des choses comme cela est déjà grave, mais AUCUNE réaction de la “société civile”, engluée dans des fin de mois difficiles pour beaucoup et même dans des débuts de mois difficiles pour d’autres.

Vous allez me dire, mais quel est le problème ? fournir un “job” à “tout plein” de gens, c’est formidable non ?
Et puis ça n’est pas nouveau, depuis l’irruption des entreprises dans le monde éducatif, jusqu’à des programmes comme “tous codeurs”, on y est.
On apprend pas à ANALYSER ET PROGRAMMER, mais à coder. On n’apprend pas le sens, l’histoire, le pourquoi, mais à être (si possible) efficace en “dot Net”.
On n’apprend pas les sciences que l’on dit “molles“, on formate à coup d’équations et de “dur”. On apprend pas à penser, mais à résoudre, comme des machines. A ce jeu, serons nous toujours les plus efficaces ?

D’un coté, vous me direz que l’on passe d’un SAVOIR, à un SAVOIR FAIRE et que c’est déjà pas si mal non ? … surtout si cela permet d’avoir un petit “job” peinard, pour subvenir à ses besoin …

Continue reading “Be on demand …”

J’ai fait un rêve … une école

Je dois vous l’avouer, j’ai assez majoritairement détesté l’école.
Au début, pendant une période je l’ai aimé mais je n’ai pas pu y aller, puis tout s’est trop vite enchainé. Sans jeu de mot.
J’ai beau chercher dans ma mémoire, les moments d’ennuis, de peurs, de stress, de sentiment de perte de temps dominent les rares moments de plaisir.
Tout, depuis la boule au ventre le lundi matin, le chemin de l’école, très, trop tôt, jusqu’à la cantine, en passant par les cours, les interrogations surprises ou pas, tout a été une expérience dont je suis heureux d’être sorti. Depuis petit jusqu’à l’université où j’ai pu m’échapper bien vite, tout a été un exemple incroyable de la notion de User Experience” … ou plutôt de son absence totale; Ici l’intérêt de l’enfant est un paramètre comme d’autres.

Continue reading “J’ai fait un rêve … une école”

La connerie à ce point, moi j’dis que cela devient gênant …

A quelques jours d’intervalle, il est curieux que deux philosophes s’accaparent des sujets dont ils ne connaissent manifestement rien et nous les ramènent à un problème avec l’Islam.
Est-ce fait exprès ?
Est-ce que tout sujet de discussion en France (ou ailleurs) se doit d’être clivant et de peur de ne plus rien à voir à dire … se terminer en sortie de route avec l’Islam pour choc ultime ?
Est-ce pour nous forcer à entrer dans leur jeu binaire puéril, en mieux nous culpabilisant, car si tu n’es pas contre, c’est que tu es pour ? Et oui, si tu ne penses pas comme moi, alors tu es pour un islamisme assasin ?
Est-ce pour copier le père et suivre ses traces que le jeune Enthoven a trouvé dans la ré-écriture d’une phrase du “notre Père”, une volonté de la religion catholique de se distancier d’avec l’Islam ?
Alors exit le point Godwin ou plutôt de la loi Godwin. Cette loi énonce, selon son créateur Mike Godwin que tout sujet, s’il en vient à durer un peu se terminera dans une comparaison “ultime” avec Hitler ou des nazis.
Alors avec l’Islam, vive le point Philo !
Vive la loi Philo !

Continue reading “La connerie à ce point, moi j’dis que cela devient gênant …”

L’immigration et les bonbons

Il est fascinant de voir le processus de désinformation et de sinistrose à l’œuvre.
La puissance des réseaux sociaux permet maintenant de propulser n’importe qui en “expert” en l’exposant au plus grand nombre. N’ayant généralement qu’un jugement critique limité, nous allons alors trouver utile ou valorisant pour notre égo de tenter de nous approprier un peu de cette “intelligence” en repropulsant la désinformation, qui par répétition deviendra, non pas une vérité, mais une croyance.
Et le tour est joué.
On fabrique alors des gourous, que l’on verra partout et dont on nous gavera jusqu’à en étouffer, comme le disait Théodore Monod à propos de la complexité.
Et pire encore, on aura participé à mettre le ver dans le fruit, à l’insu de notre plein gré: “laissons les autres gérer le problème, à mon niveau je ne peux rien faire.”
Un exemple ? et bien prenons le cas de l’immigration :

Continue reading “L’immigration et les bonbons”

Corrélation n’est pas raison

Je ne sais pas si le XXIème siècle sera spirituel ou ne sera pas, mais ce que je sais, c’est qu’il n’est pas forcement toujours drôle et manque souvent de ce que nos grands-parents appelaient : LE BON SENS.
Faute de bon sens, on s’en remet aux “algorithmes”, au “big data”, en reportant l’effort d’éducation et d’intelligence sur d’autres. On se dit, qu’au moins, si cela vient de X (remplacez par: Apple / Google ou bien pire, une obscure startoupe en mal de li-cornerie …), cela doit être vrai (ou pas complètement faux pour les plus “perspicaces”).
Résultat ?

Continue reading “Corrélation n’est pas raison”

L’illusion d’un choix

On peut rejetter cet éclairage car 0.05% nous dérange,
On peut voir aussi le verre à moitié plein,
On n’est pas obligé de tout croire, comme des machines, comme on nous l’a appris fidèlement, à l’école, à l’église, à la mosquée, à la synagogue, au temple, dans les médias …
On peut douter de tout, mais rester ouvert, sans cynisme, avec respect et bienveillance,
On peut passer à coté de l’essentiel et laisser la Vie nous le rappeler … et se réveiller souvent bien tardivement.
On peut aussi être d’accord et je ne retiens que ceci, qui résonne particulièrement en ce moment, avec tous le battage médiatique et les entreprises de démolition généralisées de tout par tous :

Continue reading “L’illusion d’un choix”