Corrélation n’est pas raison

Je ne sais pas si le XXIème siècle sera spirituel ou ne sera pas, mais ce que je sais, c’est qu’il n’est pas forcement toujours drôle et manque souvent de ce que nos grands-parents appelaient : LE BON SENS.
Faute de bon sens, on s’en remet aux “algorithmes”, au “big data”, en reportant l’effort d’éducation et d’intelligence sur d’autres. On se dit, qu’au moins, si cela vient de X (remplacez par: Apple / Google ou bien pire, une obscure startoupe en mal de li-cornerie …), cela doit être vrai (ou pas complètement faux pour les plus “perspicaces”).
Résultat ?

Continue reading “Corrélation n’est pas raison”

L’illusion d’un choix

On peut rejetter cet éclairage car 0.05% nous dérange,
On peut voir aussi le verre à moitié plein,
On n’est pas obligé de tout croire, comme des machines, comme on nous l’a appris fidèlement, à l’école, à l’église, à la mosquée, à la synagogue, au temple, dans les médias …
On peut douter de tout, mais rester ouvert, sans cynisme, avec respect et bienveillance,
On peut passer à coté de l’essentiel et laisser la Vie nous le rappeler … et se réveiller souvent bien tardivement.
On peut aussi être d’accord et je ne retiens que ceci, qui résonne particulièrement en ce moment, avec tous le battage médiatique et les entreprises de démolition généralisées de tout par tous :

Continue reading “L’illusion d’un choix”

Be on demand …

“Be on demand” … bien sûr on parle d’éducation “on demand”, bien sûr …
Et quand je parle d’éducation, je parle d’un apprentissage directement utile pour les sociétés “clientes mentionnées”. (je vous laisse deviner et à défaut lire l’article et chercher)

Il est des fois où je crois que je rêve … mais non. Oser écrire des choses comme cela est déjà grave, mais AUCUNE réaction de la “société civile”, engluée dans des fin de mois difficiles pour beaucoup et même dans des débuts de mois difficiles pour d’autres.

Vous allez me dire, mais quel est le problème ? fournir un “job” à “tout plein” de gens, c’est formidable non ?
Et puis ça n’est pas nouveau, depuis l’irruption des entreprises dans le monde éducatif, jusqu’à des programmes comme “tous codeurs”, on y est.
On apprend pas à ANALYSER ET PROGRAMMER, mais à coder. On n’apprend pas le sens, l’histoire, le pourquoi, mais à être (si possible) efficace en “dot Net”.
On n’apprend pas les sciences que l’on dit “molles“, on formate à coup d’équations et de “dur”. On apprend pas à penser, mais à résoudre, comme des machines. A ce jeu, serons nous toujours les plus efficaces ?

D’un coté, vous me direz que l’on passe d’un SAVOIR, à un SAVOIR FAIRE et que c’est déjà pas si mal non ? … surtout si cela permet d’avoir un petit “job” peinard, pour subvenir à ses besoin …

Continue reading “Be on demand …”