Don’t worry about dying …

Beaucoup font état d’une année 2016 “de merde”, vu le nombre de catastrophes, d’attentats, de stupidités, d’égoïsmes petits et grands et surtout, à la découverte d’une nouvelle “célébrité” qui ne passera pas le 31/12.

La sinistrose et les peurs sont à leur comble. Cela est-il fait pour nous “faire tenir tranquille” ou pour que nous puissions nous éveiller à profiter du tout petit plaisir maintenant, là, tout de suite, que l’on aurait pas vu, trop occupés à regretter le passé et craindre le futur ?

J’ai juste envie de partager avec vous cela, qui me semble être une bonne philosophie pour célébrer 2017 :

Ainsi, je vous, je nous souhaite une très présente année 2017, une année où nous aurons remis l’essentiel à sa place.