Pour tout ça, le silence …

Merci au hasard et à @zablo pour m’avoir fait croiser cette vidéo ce matin. Ce “Requiem” de Ferré est parfait pour ce moment d’après horreur, où l’ont nous ressert les mêmes plats. Ces moments de folie où rien ne change car :

La folie c’est se comporter de la même manière et s’attendre à un résultat différent.

Je me demande ce que nos grands anciens auraient écrits, chantés et dits de cette période. Comment ils auraient rendu ce nouvel uppercut, qui une fois de plus me laisse dans un curieux état. J’avais prévu d’écrire beaucoup plus de choses, mais tant que le dégout prime, je préfère la conclusion de Ferré.

J’ai juste le sentiment qu’une fois de plus, à force de chercher la meilleure route, on en oublie l’humilité de choisir les moins mauvaises au risque de s’égarer dans les pires. J’avais tant désiré autre chose, je l’avais écrit même (je vous laisse découvrir, c’est ici, sur mon blog) après chaque “attentat” que j’abandonne définitivement l’espoir à l’espérance.

Que l’on ne se méprenne pas, ce silence (revendiqué) est juste la conséquence des réactions “de la société” que je constate depuis le 14 juillet, depuis Charlie, depuis le Bataclan, depuis les horreurs un peu partout dans la monde et aux Etats-Unis aussi.
Ce silence n’est en aucun cas celui que m’imposerait l’inconséquence ultime de quelques uns. Et le mot inconséquence est faible, tant ces gens ont absolument TOUT faux et que leurs actes n’est malheureusement pas si irréfléchi que cela. Si seulement, nous pouvions comprendre qu’il ne faut juste pas leur emboiter le pas. Qu’essayer de comprendre n’est pas excuser mais nécessaire pour ne pas tomber dans le piège. Piège d’une dualité toujours pas comprise et qu’il est de notre responsabilité à chacun de faire changer globalement le système en changeant individuellement.